Peja is back

On l’avait presque oublié, depuis son départ des Kings en janvier 2006, l’ex meilleur joueur européen était dans le creux de la vague. 7 matchs de playoffs avec les Hornets cette année (6 victoires !) et un joli 24 sur 39 à 3 points, ont prouvé qu’il existait toujours. Pas de doute, Peja est bien de retour.

Echangé contre Ron Artest, Larry Bird qui ne lui fait pas confiance. Aujourd’hui les Kings et les Pacers sont en vacances, lui n’ est pas loin d’une finale de conférence Ouest.

Stojakovic restera comme l’un des meilleur européen à avoir jouer en NBA, ils ne sont pas encore nombreux à pouvoir afficher plus de 18 points moyenne en carrière en 10 saisons et 3 sélections All Star.

En 2004, il obtient un vote (sur 123) pour le titre de n°1 au MVP. Un vote de numéro 1, on peu penser que ce n’est pas grand chose, c’est exactement ce qu’a obtenu LeBron cette année avec ces 30 points, 8 rebonds et 7 passes par match.

On peut quand même comprendre Bird et les Pacers de ne pas lui avoir donner le contrat qu’il voulait, aujourd’hui Peja est le contrat le plus élevé chez les Hornets : encore 3 saison à 14 millions de dollars.

La raison de son retour à (presque) son meilleur niveau est assez simple : personne ne le considère comme le franchise player (à juste titre), il joue à coté de 2 all star, son rôle est simple : il doit juste jouer son jeu sans se soucier du leadership.